1 an de A2 : le bilan | Episode 2

Moto-école choisie, les premiers cours s’enchaînent. L’excitation des débuts se confronte à la frustation, voire la tristesse d’échouer encore et encore sur les exercices du plateau.

femme moto

Combattre le défaitisme

Comme beaucoup de personnes, j’avais dans mon entourage plusieurs motards. Mon mari et mon frère, comme je l’explique dans la page A propos du vlog, mais aussi des amies. Après mes premières leçons, j’ai bien senti que je n’étais pas aussi efficace que je m’y attendais : j’ai même été punie de circulation pour ramener la moto après un magnifique contresens !

Les comparaisons

Et comme la secrétaire m’en avait informée, le moniteur ne mâchait pas ses mots : « le code de la route c’est le même en bagnole ou en moto, tu devrais même pas avoir le permis B ! » Pour moi qui n’avait jamais eu ni accident ni retrait de points en 10 ans de conduite voiture, la pilule passait mal. Alors dès que je repensais aux autres élèves ou à mes proches, la honte me submergeait. Et plus elle prenait de place, pire j’étais aux séances de plateau.

Je n’ai donc pas eu le choix que d’apprendre à vivre autrement : plutôt que de me comparer sans cesse aux autres, je me suis forcée à me fixer un objectif réaliste par séance. Par exemple, réussir 5 fois d’affilée mon arrêt de précision, ou encore faire plus de 12 secondes au lent. Cette nouvelle habitude, je l’ai pris aussi dans le domaine professionnel ou personnel. Le permis moto est donc bien un dépassement de soi, comme je l’espérais, pas seulement un gadget pour se la jouer cool.

Le soutien

J’étais à la recherche de bonnes pratiques de motardes pour des débutantes. Je suis alors tombée sur le moto-club féminin Dark Angels. C’était de bonne augure : plus jeune, j’avais adoré cette série.

Moto club
Les Dark Angels de sortie

J’ai trouvé sur le forum de cette association des conseils très précieux, mais aussi du soutien. Car on parle de tout entre inscrites : des joies, des galères, de la mécanique et des tenues ! Et pas besoin d’être membre pour y participer, un plus quand on n’aime pas s’engager.

Faire son deuil

Tomber 3 fois…

Mon gros problème, c’était le lent, et dans sa partie la plus simple. J’ai d’ailleurs raté mon premier passage du plateau à cause de cette épreuve. Avec mes troubles de la proprioception, il était très difficile de ressentir l’équilibre sur l’engin et positionner mon corps et mon regard. A contrario, l’évitement était un exercice de détente qu’Hervé me proposait quand je n’en pouvais plus ! Il était d’ailleurs amusé de voir à quel point je pouvais fonctionner à l’inverse des autres élèves.

Après cet échec, j’ai connu une phase de découragement profond. Mon ego est revenu à la charge car je voyais partir tous ceux avec qui j’avais débuté les leçons, certain.e.s avec le permis en poche ! Convaincue que j’allais rester sur cette maudite piste pour le reste de l’année, je n’étais plus qu’une boule de nerfs. C’est Hervé, encore une fois, qui a su me mettre un coup de pied aux fesses. Il m’a annoncé juste après mon cours post-plateau-raté que je repassais l’examen la semaine suivante. Quel stress !

…Se relever 4

Mais quelle réussite : la totalité de l’examen en A, les félicitations de l’inspectrice, et plus de 1h30 de circulation en suivant pour ramener la moto. Je n’y ai pas cru durant plusieurs jours. J’avais eu tellement de difficultés, je m’étais tellement persuadée de ne jamais décrocher ce sésame que je me mettais sans cesse en échec. Contrairement au premier essai, je n’avais pris aucun décontractant, je ne m’étais pas couchée tôt, bref, je n’avais suivi aucune recommandation que je qualifierais aujourd’hui digne de Doctissimo. Etre juste moi sur une moto était ce qu’il fallait. Mais il faudrait maintenant le prouver en conditions réelles de circulation !

Le permis moto est donc bien un dépassement de soi, comme je l’espérais

Et vous, comment se sont passées vos heures de plateau ? Avez-vous employé les astuces pour se détendre dont les heureux motards aiment abreuver les élèves en stress ? N’hésitez pas à commenter l’article pour en discuter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *