À propos

Ecrire, un rêve de gosse ?

Petite déjà, j’adorais lire. Je pouvais accumuler dans ma petite table de nuit en bois 4 ou 5 ouvrages, histoire d’avoir l’embarras du choix. Pas une fois je ne me suis mélangée entre deux fictions, ce qui rendait mes proches incrédules.

Adolescente, j’expérimentais l’écriture. Tout d’abord de FanFictions, ce qui me permettait de profiter d’un univers déjà construit pour y greffer mes idées. Puis dans les romans, notamment heroic fantasy.

Ce que je recherche en écrivant, c’est avant tout un effet sur le lecteur, le déclenchement d’une émotion. Je n’écris pas pour satisfaire mon ego, mais pour vous.

Rouler, un rêve de vieille ?

La moto est entrée dans ma vie à cette période par mon frère, un vrai casse-cou. Sa première moto ? La célèbre Hornet 600, jaune poussin. Je me rappellerai toute ma vie mon premier tour en tant que passagère sur les routes sinueuses de l’Averyon, et mon incapacité totale à jouer les bons sacs de sable.

Par la suite, c’est l’homme qui allait devenir mon mari qui m’a éduquée à être une bonne passagère : pilote de 125 depuis de nombreuses années, je lui permets de réaliser son rêve de passer au gros cube. En remerciement, il me demande de monter derrière lui à de nombreuses occasions. J’expérimente le trafic dense de l’agglomération toulousaine (ne riez pas, les parisiens, c’est l’enfer à moindre échelle).

Finalement, passer le permis moto devient une ligne ma check-list de la trentaine. C’est ainsi que le 14 mai 2019, j’obtiens confirmation que je suis titulaire du A2. Ma moto m’attendait depuis 6 mois sur le parking, et dès le soir, en rentrant du boulot, je la prends enfin pour sa première balade.